Salon du Bourget 2009

Voilà, c’est terminé ! Après de long mois d’attente le salon du Bourget s’est déroulé la semaine passée sous une météo magnifique. Une occasion que je ne pouvais absolument pas manquer à la vue des démonstrations en vol attendues (A380, Rafale, Tigre, …). Même si MyDeclic n’était pas un pretexte suffisant pour obtenir une entrée pro et assister au salon pendant les 4 journées calmes, j’ai quand même pu profiter du vendredi grand public pour aller m’émerveiller les yeux le temps d’une journée.

Préparation de la journée…

Un peu plus d’un an que j’attendais cet évènement et que j’avais en tête d’y emporter le D300 avec le 70-300mm (équivalent 105-450mm). Mais comme depuis peu, j’ai la possibilité de faire joujou avec un 5D Mark II de Canon, je me suis laissé tenter à nouveau. La journée a donc commencé assez tôt pour récupérer le 5D et son objectif 100-400mm. Au final, c’est une configuration proche de celle du D300 mais avec un capteur full frame de 21 Mégapixel au lieu de 12 pour le Nikon. Les crops (recadrages) n’en seront que meilleurs…

Prévision météo de la journée ? Ensoleillé jusque 15-16h et pas de pluie. Ouf, ça me parait pas trop mal. J’ai donc plannifié de rester en extérieur un maximum jusqu’à 16h et de m’enfermer dans les différents hall pour finir. Autant profiter de la lumière du jour tant qu’il y en a. La lumière artificielle des halls, elle, ne changera pas.

Matériel:

Comme dit précédemment je suis passé sur une configuration tout Canon pour ce reportage:

- Canon EOS 5D Mark II (full frame)
– Canon 24-70mm f/2.8 USM
– Canon 100-400mm f/3.5-5.6 USM
– Carte 32GB Kingston

C’est la première fois que j’utilise ce 100-400mm de Canon. A première vue, il semble spectaculaire. D’une construction robuste son utilisation déroute un peu. Pas de rotation à effectuer pour passer de 100 à 400mm. Il s’étend simplement par glissement. Au final, c’est très rapide et très précis. Surtout que l’on peut régler l’effort de glissement pour le rendre plus souple ou plus rigide. Je trouve cela vraiment très pratique et ne manquerait pas à l’occasion de tester le 80-400mm de Nikon pour comparer leur solution.

Concernant le 24-70mm, rien à dire de spécial. C’est un objectif très pro extrèmement précis et rapide. D’ailleurs ces deux objectifs embarquent une motorisation USM vraiment très rapide. La mise au point d’une plage à l’autre de l’objectif s’effectue quasi instantanément. C’est réellement bleufant et très appréciable. J’aimerais vraiment pouvoir tester le Nikon à l’occasion pour me faire une idée.

IMG_2595 - Version 2b.jpg

Bien sûr je ne suis pas parti seul au salon, et la team qui m’a accompagné s’est partagée une belle panoplie de Reflex:
– Nikon D300 + 70-300mm
– Nikon D80 + 18-200mm
– Canon EOS 450D + 70-300mm

« Shooting »

Les prévisions étaient bonnes et c’est le soleil accompagné de quelques nuages qui m’a accueilli sur l’aéroport du Bourget. Un ciel très sympa photographiquement parlant, pas un bleu uni, quelques nuages éparts, bref parfait!

A peine arrivé vers 11h30 que les démonstrations en vol débutaient. Quelques petits modèles terminent leur présentation et j’en profite pour régler le boitier que j’ai récupéré plus tôt. Remise à zéro des réglages pour éviter les mauvaises blagues d’utilisateur précédent, j’ai simplement oublié de remettre en standard la gestion des optimisations de couleur mais ce paramètre n’influence que sur les JPG. Heureusement je n’enregistre qu’en RAW pour l’occasion.

Le 5D peut également filmer en Full HD. J’avais testé ce mode lors du comparatif de ce boitier avec le Nikon dans un article précédent. Largement convaincu par cette capacité à filmer, je ne m’en suis pas privé lors de cette journée. Ce Canon est décidément un appareil qui sait tout faire ! Mais qu’attend Nikon … !?

Pour les prises de vues, j’ai beaucoup jonglé entre le mode tout automatique (bouuuhh je sais, shame on me … ) et les différents modes de priorité manuel. Les conditions de lumière étaient très bonnes et la plupart des déclenchements se sont fait entre 1/400 et 1/1000e à 100ISOs. Pour prendre le Tigre, j’ai tenté de baisser manuellement cette vitesse à 1/160e voir 1/100e pour faire apparaitre la rotation des pales, mais en conséquence j’ai également obtenu des flous de bougé. Dommage pour la série.

Quelques piafs …

L’hélicoptère Tigre d’Eurocoptère:

C’est lui qui a ouvert le ballet aérien aussitôt après mon arrivée sur le tarmak du Bourget. Cet appareil, aussi impressionnant en vol qu’au sol, est vraiment fantastique. Il semble dépasser les limites de la physique et de la gravité. Difficile de rendre en image les figures aériennes réalisées par cet appareil, c’est pourquoi j’ai également filmé sa représentation.

Le Rafale de Dassault Aviation:

Certainement le plus beau des chasseurs, mon favori en tout cas. Le Rafale est un appareil d’exception. Sa présentation en vol coupe le soufle et seuls les crépitements de post combution sont là pour me rappeler de continuer à déclencher entre deux « wouah » ! C’est également l’occasion de tester la rapidité de mise au point du 5D et de son objectif qui semble suivre parfaitement son sujet malgré la vitesse ! Au passage, en filmant, le 5D ferme son viseur optique et on doit utiliser l’écran pour cadrer. On se retrouve alors avec 2,5kg à bout de bras à tenir et cadrer sur un sujet en mouvement rapide !! Dur dur j’avoue … la vidéo secoue un peu désolé … ;-)

L’Airbus A380:

Majestueux ! Peu de mots pour décrire le sentiment que j’ai eu lors du vol de cet Airbus A380 hors normes! J’attendais ce moment depuis des années et le voilà enfin évoluer devant moi. Que de temps passé depuis son premier vol que j’avais regardé sur la télé d’une salle de cours en Finlande où j’étais en Erasmus ! La prochaine étape sera de pouvoir y faire un vol… prochaine destination Singapour … ? J’espère que cette série sera pour vous à la hauteur de cette avion.

Les F16 et F18 Hornet

Ces deux américains furent peut être les derniers à voler. Superbe démonstration sous un ciel encore bleu très constraté et encombré de nuages. Le résultat est assez sympa pour qui aime les photos sous exposées. J’espère que vous apprécierez cette série autant que moi.

Développement

En quelques chiffres, le développement de cette journée représente 4 appareils et 15GB de données soient 1500 photos et quelques films ! Autrement dit, une organisation particulère est indispensable pour traiter ce flux d’images sur mon MacBook Pro. J’ai commencé par faire avaler à mon fidèle logiciel Aperture toutes les photos sans trier quoi que ce soit. Ensuite pour travailler plus souplement, j’ai demandé la génération d’aperçu pour toutes les photos ce qui permet de parcourir les photos non plus à partir des RAW variant de 5 à 20mo mais d’un JPG de quelques centaines de KO. Aperture bascule ensuite sur le RAW original à la volée dès que l’on souhaite zoomer dans l’image ou la modifier.

Ce système est très pratique et me permet de trier en quelques minutes la plus grosse partie des images. L’étape suivante consiste à répartir les photos suivant les appareils photos et de caler l’horodatage des images entre ceux-ci. Ainsi, pour 2 photos prises au même instant, il est plus facile de choisir le meilleur cliché.

Horaire des appareils.png

Enfin, comme je n’ai enregistré qu’en RAW, de petites retouches sont nécessaires sur les niveaux et les couleurs. Quand c’est possible j’essaye également d’homogénéiser les couleurs des différents boitiers. Nikon et Canon ne générent pas du tout le même type de RAW et personnellement, j’ai un peu plus de travail à faire pour me satisfaire des RAW du Nikon en comparaison avec ceux du Canon.

J’ai réalisé en supplément des photos originales des crops sur les appareils en vol. Même si le 400mm est un zoom relativement puissant, un crop à 100% de la taille des pixels permet d’apprécier encore plus les appareils en vol. A nouveau le 5D sort son épingle du jeu avec 21 Mégapixel laissant sur place les capteurs 10 ou 12 Mégapixel.

Capacite-recadrage-21MP.jpg

J’en ai terminé pour ce reportage. Au final, j’ai gardé un peu plus de 200 photos de cette fabuleuse journée. Je ne peux vous en présenter qu’une petite partie ici. J’espère que vous aurez autant de plaisir à les parcourir que moi pour les réaliser. J’en profite pour remercier mes amis apprentis photographes qui m’ont accompagné lors de cette journée: M@T au D80, Cédric au 450D et JC au D300.

Bon zieutage et bon vol !

Et pour terminer, une petite vidéo. Elle saccade un peu malheureusement à cause du stabilisateur de l’objectif qui se force à rester fixe sur le sujet. Sûrement qu’en jouant sur les modes de celui-ci j’aurai pu avoir un meilleur résultat mais je n’ai pas eu le temps de m’y pencher avant pour faire des essais.

8 Responses to “Salon du Bourget 2009”

  1. sun dit :

    Tout simplement magnifique :)
    A en couper le souffle. On en prend vraiment plein les yeux.
    Bravo au photographe.

  2. Josselin dit :

    Bravo Anthony,
    Ces photos sont toutes plus magnifiques les unes que les autres.
    Merci pour ce moment de rêve et vraiment, bravo !

  3. Benjamin dit :

    Superbe photo et beaucoup plus précise que les miennes :)

    Bon ok tu as surement un meilleur appareil que moi :)

    En tout cas tes clichés me rappel mon week end au Bourget.

    Bonne continuation.

  4. Anthony B. dit :

    Merci pour vos retours.

    J’ai partagé ces images sur quelques forums qui m’ont donné des retours très interessant.

    Je partagerai un synthèse des bons conseils que j’ai eu en retour à l’occasion.

  5. M@T D. dit :

    Il y a vraiment un petit « je ne sais quoi » dans tes clichés… Quand je compare, je trouve la plupart des miens quelconques…

    Bref, c’est une chose de maîtriser la technique photo mais il ne faut pas oublier de travailler un minimum la fibre artistique… Et je sais que j’ai une grosse marge de progrès sur ce point ;-)

    Pour finir de débriefer sur la première utilisation de mon D80, beaucoup de mes clichés étaient sur-exposés… J’ai une petite idée de la cause mais ça serait sympa si tu pouvais me donner ton avis…

    Sinon, concernant l’événement en lui-même, c’était vraiment du pur bonheur pour le fan de technologie que je suis… Merci Tony ! :-)

  6. Anthony B. dit :

    Le bilan que j’ai reçu de la part de photographe est assez unanime. Les clichés sont sympas mais globalement tous plus ou moins sous-exposés.

    L’explication vient de la mesure d’exposition sélectionnée sur le Canon. Je n’y avais pas porté attention après l’avoir récupéré.

    Voici un commentaire interessant reçu par un Pixeliste:
    « ta sous-ex chronique vient à mon avis de ta mesure Spot. Sur un sujet en mouvement, on a vite fait de se faire piéger pour peu que le capteur se focalise sur un bout de ciel clair, et paf, tout le reste est noir bouché »

    Et un méthode pour prévenir à l’avenir ce type d’erreur:
    « vérifier de temps en temps pendant la prise de vue que ton expo n’est pas trop dans les choux. Pour ce faire, je trouve que regarder la photo sur l’écran du reflex* n’est pas du tout efficace, il vaut mieux aller directement sur les courbes de niveaux, voire même activer la surbrillance des zones sousex / surex … à condition que le boîtier utilisé le permette.  »

    Bref, pour le prochain coup je retiendrai de passer en spot pondéré central plutôt que mesure matricielle.

    M@T: N’exagère pas trop, tu avais pas mal de photos très sympas aussi. A l’occasion je te prèterai le 70-300mm si tu veux aller voir tes sujets d’un peu plus près.
    Quand à ton problème de sur ex (quel comble, moi j’étais sous ex) je pense que ça doit venir comme moi du choix de la mesure d’exposition si tu n’avais pas forcé toi même la sur ex. Le D80 a naturellement tendance à sur ex. C’est la raison pour laquelle le mien est toujours à -0.3 ou -0.7. Tu peux essayer à l’occasion.

  7. Séverine dit :

    Coucou Anthony la livebox re-fonctionne décidement je ne suis pas douée pour l informatique. j ai passé plus d’une heure sur ton site à scruter une par une tes photos. C ‘est incontestable tu as vraiment du talent et l’art d appuyer sur le déclic quand il faut. Je suis en admiration devant ton travail…. Continu à prendre du plaisir avec ton appareil et m ‘en donné à travers ton site. bisous séverine

  8. CaPiToRqZ dit :

    OPTION TO Typical Synthetic Supplements IS NECESSARY, Say Experts
    Whole food supplements is a subject of worldwide interest currently. A profusion of evidence has recently come to light suggesting that normal synthetic multivitamin supplements may be hazardous to your wellbeing. Goran Bjelakovic, a reputed scientist from the University of Copenhagen, headed up an enormous meta-study that viewed the results of 67 placebo-controlled trials previously undertaken to determine the effects of vitamin and anti-oxidant supplements on durability. In the end, the scholarly research combined observations of 232 000 test subjects. Through the use of such a big population sample, a report can become a lot more powerful in relation to spotting large-scale styles and overcoming human bias.
    The results of the analysis, published in the Journal of the American Medical Association, were nothing less than shocking. Taking a look at patients with diabetes, heart disease and lung cancers, as well as healthy, normal individuals, there is no apparent advantage to taking popular fractionated supplements like Vitamin A, Vitamin E, Supplement C, Selenium, or beta-Carotene. In fact, the results went in the contrary direction – there was a greater chance of loss of life (16 percent) amongst Supplement A users, a 7 percent higher death count among beta-Carotene users, and a 4 percent mortality increase in Supplement E users. Beta-Carotene and Retinol, advertised as anti-carcinogenic agents, may promote lung cancer. That’s right – pills advertised as helping you towards an extended, healthier life are in fact correlated with a speedier demise. This scholarly study used typical supplements on the marketplace created from synthetic vitamins.
    To add insult to injury, a recent study published in the British Journal of Nourishment under the unimaginative name of « Ascorbic Acid Supplementation WILL NOT Attenuate Post-Exercise Muscle Soreness Pursuing Muscle-Damaging Exercise But May Delay The HEALING PROCESS » indicated that supplementation with anti-oxidants from synthetic resources may reverse many of the beneficial effects of physical training.
    Now, this is not to say that vitamins or anti-oxidants are harmful to you. Far from it – these supplements were created on the basis of solid science. Anti-oxidants are thought to protect cells from the ravages of free radicals still. The problem, rather, is the basic proven fact that you can get those advantages from synthetic isolated compounds. Disease and the aging process are more complicated than test-tube studies can take into account usually. Furthermore, the problem of bioavailability can be an ever-present concern. Many typical synthetic supplements include huge amounts of the advertised vitamin, but absence the additional substances needed to ensure that their key ingredients are actually assimilated by your body. Passing direct through the digestive tract, these ‘miracle health remedies’ often find yourself doing little beyond giving people expensive urine. To the rescue…Whole Food Supplements.
    Website: herb24.space

Leave a Reply