Feu d’artifice du 14 juillet 2009

C’est un double événement qui m’attendait avec beaucoup d’excitation ce 14 juillet 2009 au Champs de Mars. D’abord l’immanquable feu du 14 juillet, mais en plus, le feu anniversaire de la Tour Eiffel. 120 ans tout de même, si ce n’est pas une bonne occasion de sortir l’appareil et terminer cette belle journée. Un « double feu » qui s’annonçait mémorable avec des images en 3D projetées sur la Tour pour un show à 360°. Un an plus tard et quelques feu plus tard voici donc l’occasion de mettre en pratique toutes les choses apprises suite à mes reportages précédents.

Tour Eiffel 120 ans au 14 juillet

Préparation:

Je ne suis pas arrivé assez tôt sur le Champs de Mars pour m’assurer comme l’an passé une bonne place sous les caméras de télévision. Il faut dire que cette année le programme était « légèrement » différent… Johnny Hallyday a chauffé la place en fin de journée ! Autant dire qu’en milieu de journée, aucune place n’était disponible dans l’axe de la Tour. De plus, la scène de Johnny était au pied de la Tour, contrairement à l’année passée où elle était opposée à la Tour, ce qui assurait une répartition de la foule sur tout le Champ de Mars. Bref, arrivé vers 21h, peu d’options s’offraient à moi: soit me poser sur le pont d’Alma et voir le feu latéralement, soit me frayer un chemin près de la Tour.

C’est sur cette deuxième option que j’ai parié et finalement j’ai pu me trouver un espace libre dans les arbres sur un côté de la Tour. Une heure et demi avant le feu, j’ai le temps de placer mon trépied, choisir mon cadrage à travers les branches et profiter de la fin du concert de Johnny. Je ne peux pas voir la Tour Entière de mon emplacement, mais bon j’assume. Je suis arrivé trop tard et je dois donc sacrifier tout ce qui se passe sous le premier étage de la Tour. Pour le reste, c’est l’occasion d’assurer en repartant des acquis des autres feux et surtout de celui des 50 ans de l’EPAD à la Défense. J’y avais exactement la même configuration.

Matériel

Comme pour la Défense donc …
– D300, 32Go et 2 batteries (les poses longues consomment beaucoup plus d’énergie)
– 17-55mm f/2.8
– Trépied Benro

Le plus difficile est de réussir à garder un cadre sans personne devant. 1h avant le feu peu de gens se trouvaient dans notre zone car on y voyait pas la scène Johnny. A la fin du concert la foule a débarqué de partout et ce fut un véritable défit (à coup de trépied) pour sauver mon petit périmètre.

Shooting

Il est marrant de voir aujourd’hui le nombre de personne équipé en Reflex. Est-ce parce qu’il y a quelques années je n’en avais pas et donc je n’y faisais pas attention ? Aujourd’hui j’ai l’impression que tout le monde en a. Près de mon ami et moi où nous avions installé nos deux trépieds, une multitude d’autres trépieds sont venus s’enraciner ! A quelques minutes du show, nous devions être une petite dizaine prêt pour le grand moment. Le matériel varie des 450D à ma gauche jusqu’au 5D Mark II et D700 un peu plus à droite. Une symphonie de déclenchement débute à la première étincelle pyrotechnique !

J’ai choisi de bloquer le boitier et l’objectif en tout manuel, exposition et mise au point. Mon cadrage n’est refait que de temps en temps pendant le show. Ainsi, pas besoin de remettre l’œil au viseur et je peux profiter complètement du show. Dommage je n’ai pas de télécommande ou câble pour déclencher à distance. Ce serait encore plus confortable. J’y penserai pour la prochaine fois. ça me fait penser… une télécommande Nikon est elle associé au boitier ou déclenche-t-elle tous les boitiers Nikon qui se trouvent dans le champ ?

Il fait encore clair au démarrage du feu et les réglages « optimals » récupérés du feu de la Défense ne sont pas très adaptés. J’ai en tête 200 iso, f/11 et 6 à 10 secondes d’exposition pour retrouver ce qui m’avait plus à la Défense. Bien sûr aucun feu n’est identique et impossible de parier des exifs pour retrouver le même résultat. Enfin, c’est un bon point de départ. Du coup, je n’ai pas eu à sacrifier toute la première moitié du feu pour trouver mes réglages de base.

Développement

A peine 150 photos à développer, comment est ce possible !? Ai-je oublié de déclencher ou passé trop de temps à contempler ce show démesuré ?!! Quoi qu’il en soit, le résultat et au rendez vous. Je n’ai eu que peu de déchets pour cette série dont l’exercice est toujours particulièrement difficile. Bon c’est sans compter la centaine de photos prises avant le feu pour regarder passer les nuages et la nuit tomber en stop motion …. ;-)

Traitement intégral en Raw, plus besoin de le dire, c’est devenu systématique maintenant. L’importation dans Aperture m’a d’abord fait un peu peur à la vue des premières photos. Il faisait encore jour et les petits effets pyrotechniques n’étaient pas vraiment visible. Heureusement, tout rentre dans l’ordre après quelques minutes et c’est une pluie d’images sympas que je découvre à ma grande joie .

Mission réussie ! J’y trouve immédiatement les perles à diffuser sur MyDeclic.

Quelques retouches sur les niveaux uniquement me permet de finaliser rapidement les clichés pour l’exportation.

Bilan

64 clichés me plaisent et 26 sont dans mon top (soit 1 photo sur 6) ! Je suis très content du résultat obtenu et surtout heureux de voir que mes propres commentaires d’anciens événements m’ont permis d’améliorer mes résultats. J’espère que ça aura pu servir à d’autres lecteurs.

Voilà, mes deux reportages du 14 juillet se terminent ici avec les plus belles images de ce fantastique feu d’artifice. Je rajoute en dessous une vidéo du feu tournée par un internaute que je remercie pour m’avoir permis de l’inclure sur le site. Pour info il l’a enregistré avec un Canon 5D Mark II …. ce qui continue de me convaincre que la vidéo sur cet appareil n’a rien de gadget.

Bon zieutage !

Et la vidéo, n’hésitez pas à la mettre en plein écran en HD pour en profiter au maximum et découvrir la Tour comme vous ne l’avez jamais vu sautant, bougeant, se tortillant explosive de couleur !

9 Responses to “Feu d’artifice du 14 juillet 2009”

  1. CaseyN dit :

    Comme à chaque fois, de très belles photos, et la vidéo aussi est très belle (tu féliciteras l’auteur).

    En ce qui concerne les déclencheurs distants, pourquoi ne pas tout simplement regarder du coté des déclencheurs souples filaire (je suppose que le D300 les supporte) au lieu de prendre du IR (le sans fil et l’instantanéité, je n’ai jamais vraiment été pour)

    En tous cas encore bravo pour ces clichés (ont-ils été beaucoup retouchés?)

  2. M@T D. dit :

    Quel événement ! En dehors de la moisson de clichés sympathiques que nous avons obtenu, moi je retiendrai surtout d’avoir vu la Tour Eiffel bouger, sauter, danser… C’était fantastique !

    Sinon, petit conseil Tony: quand tu parles d’un événement que tu as déjà couvert (Le feu des 50 ans de l’EPAD), n’oublie pas de mettre un petit lien hypertexte: ça sera plus pratique pour tes visiteurs, ça met en valeur ton contenu et ça aide pour le référencement ;-)

  3. Francois dit :

    De mieux en mieux : bravo !

    F

  4. Célia dit :

    C’est tout simplement magnifique, bravo ! :)

  5. Anthony B. dit :

    Merci pour vos messages CaseyN, M@T, Francois et Célia.

    Concernant les retouches CaseyN, quasi rien n’a été fait. Sur les 60 meilleures, peut être une dizaine ont eu besoin d’une retouche des niveaux, ou surtout de jouer sur les blancs pour « décramer » un peu certaines zones.

    Pour les solutions de déclenchement distant, il existe effectivement des solutions filaires peu cher. Je m’y interesserais pour l’an prochain. D’ici là je serais peut être équipé en Pocket Wizard (des boitiers de déclenchement distant pour flash et boitier) et la question sera réglée.

  6. Jeff dit :

    Très réussi ! Bravo ;)

    Je suis sorti de l’apéro trop tard pour arriver là bas à l’heure hélas… ça sera pour l’année prochaine de mon côté !

  7. Alex dit :

    Ah mais non non non ! Comment ai-je pu manquer ça ??
    Le spectacle a l’air d’avoir été magnifique, et ta photo en tête d’article aurait tout naturellement sa place dans le prochain numéro de compétence photos !
    Excellent boulot Tony ! Et le manque de place au pied de la grande dame de fer t’as finalement permis d’adopter un angle créatif qui dénote des classiques « tour Eiffel au milieu droit devant! »
    Quand à la télécommande, je la préfère au filaire car permet de prendre des autoportraits, ou des photos surprises (portée 10m) sans devoir faire la mise au point au préalable : MAP effectuée quand tu presse la télécommande. De là à savoir si elle déclenche tous les Nikon, je dirais que oui, dès lors qu’ils sont en mode « remote » activé !

  8. Alex dit :

    PS : tu devrais ajouter un plugin WP pour partager tes articles par email/Facebook ;)

  9. Anthony B. dit :

    Merci Alex pour ton retour ;-)
    C’est vrai qu’au final, le feu n’a pas été pris sous un angle classic, mais je regrette (un tout petit peu quand même) de ne pas avoir eu le premier étage.

    Quand à la télécommande, je ne savais pas qu’il y avait un mode remote. Donc ça devrait permettre de limiter le nombre de Nikon déclenché simultanément. ouf !

    Pour le plugin WP, il y en a un. En place pour tous les visiteurs, en bas de l’article. Survole le lien « partager cet article » et là … magique !! ;-)

Leave a Reply