Séjour à Prague

J’inaugure le premier reportage voyage de l’année suite à un court séjour à Prague pour le week-end de Pâques. Ville magnifique aux multiples facettes, je n’ai eu le temps d’en parcourir qu’une toute petite partie et je devrais sûrement y retourner une fois de plus pour en découvrir beaucoup d’autres secrets. Pour ce voyage en famille je suis parti très léger avec uniquement le D80 et le 18-200 que je n’avais plus utilisé depuis une éternité !!! Et oui je n’ai plus le D300, mon oncle l’a récupéré pour immortaliser son fabuleux voyage à Ushuaia: une régate parmi de grands voiliers centenaires! N’hésitez pas d’ailleurs à aller parcourir son carnet de bord sur www.lobsang.fr. Mais revenons d’abord à Prague, où je vous propose deux séries pour découvrir la ville de jour et de nuit.

L'horloge de Prague

Dur de repasser au D80 après plusieurs semaines avec le D300. J’ai l’impression d’avoir un gros bridge en main ! Enfin cette impression n’est que de courte durée et le poids tout de même conséquent se fait rapidement sentir à force de garder l’appareil tout le temps en main. J’imagine un gadget à inventer si ça n’existe pas déjà. Il faudrait concevoir un gant type protection pour les skater, où l’appareil pourrait s’accrocher en un clin d’oeil dans le creux de la main sans avoir à constamment crisper les doigts sur le boitier pour le maintenir. Parce que 3 jours à se balader et shooter à tout-va, c’est bien beau, mais le dos, les mains et la nuques en ressentent rapidement les efforts. Si je ne trouve pas une solution, la prochaine série sera tirée uniquement avec mon iPhone !! Je blague…. (quoi que….).

Ce séjour fut également l’occasion de tester un nouveau gadget: la géolocalisation des images. Faute d’avoir investi sur un récepteur GPS pour le Nikon, j’ai voulu voir ce que pouvait offrir une solution logicielle embarquée sur l’iPhone. L’application utilisée est X-Motion GPS, dont la vocation est aussi bien de tracker des parcours en voiture, en vélo ou à pied. Il suffit de laisser l’application en marche sur le mobile. Elle enregistre toutes les 5secondes, voir moins, ma position.

A la fin du séjour, j’exporte l’itinéraire que l’application a tracké et je n’ai qu’à l’envoyer dans Aperture 3 pour faire le mixage entre les images et les lieux de prise de vue. Et pour ça, Aperture 3 est vraiment formidable ! 3 clics et c’est plus de 600 photos qui se retrouvent tagguées avec leur localisation très précise !

Je vais rechercher à l’occasion un plugin pour le site qui permettrait d’exploiter cette information de localisation et d’afficher sur une carte l’emplacement des images. Mais pour ceux qui voudraient tester, voici un fichier à ouvrir avec Google Earth où vous verrez l’emplacement des photos de cette série à Prague.

Pour la série de nuit, peu de commentaire, à part que j’ai tout de même pu constater que le D80 en à quand même moins dans le ventre que le D300. Je savais me satisfaire du D300 largement à 800 ISO voir même à 1600 ISO, mais pour le D80 c’est 400 ISO si possible maximum, sinon 800. Le 17-55mm f/2.8 m’ a manqué pour le coup. Laissé à Paris pour alléger mes bagages, je l’ai regretté un peu car il aurait parfois pu m’aider à limiter un peu la montée en ISO du boitier.

Place de l'horloge

Voici donc pour cette seconde série sur Prague. En espérant que ces images vous donneront autant qu’à moi l’envie d’aller (re)découvrir cette ville !

3 Responses to “Séjour à Prague”

  1. Alex dit :

    Assez sympas ces perspectives d’Europe de l’Est! Quant à l’appli GPS, là je dis bravo!

  2. JohnJohn dit :

    Ca fait plaisir de retrouver cette ville avec un autre point de vue photographique! Les endroits sont les mêmes, les prises de vues sont bien différentes, et ça c’est chouette.

    Pour le coup du gps je dis énorme! C’est le genre de chose que je vais me chopper immédiatement tellement j’en ai rêvé!

    Pas de problème de surtaxage à l’étranger pour ce genre d’appli?

  3. Anthony B. dit :

    Merci Alex et John pour vos retours.

    Je cherche un moyen de partager la localisation facilement via les différentes galeries de MyDeclic. J’espère trouver mon bonheur à l’occasion car pour l’instant à part en passant par Picasaweb, on ne peut vraiment voir d’où ont été pris chaque image. Affaire à suivre.

    Je pense d’ailleur faire un article à l’occasion sur les différentes techniques de géotaggage de photo existantes. Les budgets peuvent en effet varier de quelques euros à plusieurs centaines d’euros en fonction des méthodes utilisées.

Leave a Reply